Dans le courant de l’année 2017, la Fondation, après douze ans d’activités qui lui ont permis de développer une vision et une approche, identifiées aujourd’hui dans le panorama de la « Philanthropie stratégique », a entamé un important parcours de réflexion interne destiné à l’élaboration de nouvelles perspectives projectuelles ainsi qu’ à l’adoption de nouvelles modalités d’intervention et de priorisation de zones d’action géographiques, qui répondent également aux nouvelles émergences en Europe impliquant des jeunes, protagonistes et victimes de défis historiques.

Le résultat de ce profond processus de renouvellement stratégique, également dicté par la transformation de tout le secteur de la philanthropie, nationale et internationale, et d’autre part, par l’évolution physiologique de Alta Mane, a été le novateur soutien à quatre divers projets « à plus fort impact », ce qui a conduit à l’individuation d’un nouveau secteur d’intervention prioritaire : « Art et Développement ».  

L’introduction de ce nouveau secteur d’intervention stratégique, finalisé à une action philanthropique « horizontale » plus efficace, a pour but le soutien à de projets intégrés entraînant, à moyen et long terme :

  • Un impact systémique et possiblement mesurable ;
  • Le développement et la diffusion de Best Practices ;
  • L’augmentation des bénéficiaires potentiels, dans les contextes d’exclusion sociale et thérapeutiques ;
  • La création de réseaux entre les organisations, synergétiques et complémentaires.

 

Par ailleurs, conformément au renouvellement stratégique de Alta Mane susmentionné, la Fondation prend en considération, en priorité, les propositions de projets localisés en Europe.