Fondation Alta Mane est une fondation suisse sans but lucratif. Son siège se situe à Genève. Constituée à l’initiative des privés en 2005, reconnue d’intérêt public de l’Administration Fiscale Cantonale de Genève et soumise à la surveillance du Département fédérale de l’intérieur suisse de Berne.

L’objectif de la Fondation est principalement celui d’agir en faveur des jeunes qui vivent dans des conditions de forte marginalisation sociale et d’extrême pauvreté ou qui souffrent de graves maladies ou handicap, en leur offrant un accès à l’expérience artistique.

L’outil artistique favorise la récupération de l’identité, la capacité communicative et expressive, la confiance en soi et en l’autre, ce qui permet de faciliter le dialogue interculturel et l’insertion sociale.

Alta Mane travaille soit en Suisse soit à l’étranger, avec un intérêt particulier pour les pays où les conditions de vie des jeunes, leurs droits et leur santé, sont davantage compromis et à risque.

L’expérience acquise au cours des 10 années d’activité de la Fondation a confirmé l’énorme potentiel lié à l’Art, comme un complément au processus de réintégration des jeunes qui se trouvent dans des situations de forte marginalité sociale, et soutien dans le processus thérapeutique / de réhabilitation de ceux qui souffrent de graves pathologies.

L’expression artistique, dans ses diverses formes et applications, permet de faire renaitre et développer l’estime de soi, la confiance en soi, l’expressivité et le sens de l’identité de ceux qui se trouvent dans des telles, extrêmes, conditions de vulnérabilité et de générer d’important flux de communication entre les bénéficiaires directs des initiatives et tous ceux qui collaborent avec et qui, à diverses titres, participent à ces processus, tels que les membres de la famille, le personnel médical, les éducateurs et les assistants sociaux, ce qui facilite la relation et la confiance aux autres, le dialogue interculturel et l’insertion sociale. 

Renouvellement stratégique de la Fondation – Philanthropie stratégique

Dans le courant de l’année 2017, la Fondation, après douze ans d’activités qui lui ont permis de développer une vision et une approche, identifiées aujourd’hui dans le panorama de la « Philanthropie stratégique », a entamé un important parcours de réflexion interne destiné à l’élaboration de nouvelles perspectives projectuelles ainsi qu’ à l’adoption de nouvelles modalités d’intervention et de priorisation de zones d’action géographiques, qui répondent également aux nouvelles émergences en Europe impliquant des jeunes, protagonistes et victimes de défis historiques.

Le résultat de ce profond processus de renouvellement stratégique, également dicté par la transformation de tout le secteur de la philanthropie, nationale et internationale, et d’autre part, par l’évolution physiologique de Alta Mane, a été le novateur soutien à quatre divers projets « à plus fort impact », ce qui a conduit à l’individuation d’un nouveau secteur d’intervention prioritaire : « Art et Développement ».  

L’introduction de ce nouveau secteur d’intervention stratégique, finalisé à une action philanthropique « horizontale » plus efficace, a pour but le soutien à de projets intégrés entraînant, à moyen et long terme :

 

Par ailleurs, conformément au renouvellement stratégique de Alta Mane susmentionné, la Fondation prend en considération, en priorité, les propositions de projets localisés en Europe.

Synthèse des initiatives soutenues par la Fondation entre 2005 et 2019

343 ateliers d’art, de cirque, de danse, de musique et de théâtre destinés aux jeunes en condition d’extrême vulnérabilité sociale, réalisés dans des centres d’accueil pour les jeunes et les migrants, dans des banlieues urbaines marginalisées, dans des communautés et des centres culturels pour les personnes en situation de handicap physique et intellectuel, ou avec des troubles du spectre autistique en :

  • Afrique (Éthiopie, Kenya, Mozambique, Rwanda, Sénégal, Afrique du Sud, Tanzanie et Zambie) ;
  • Amériques (Argentine, Bolivie, Brésil, Colombie, Guatemala, Madagascar, Mexique, Nicaragua, République Dominicaine et Uruguay) ;
  • Asie (Cambodge, Philippines, Myanmar et Thaïlande) ;
  • Europe (France, Grèce, Italie, Roumanie, Suisse et Ukraine) et Turquie.

En 2008-2009, la Fondation a également soutenu la réalisation de la Maison Culturelle de ASEM qui offre des ateliers de théâtre, de musique et de danse pour les jeunes les plus vulnérables et démunis de Vilanculos, au Mozambique.

En 2018-2019, la Fondation a soutenu 5 Missions de Healthcare Clowning en Grèce (Îles de Lesbos et Samos, et Mainland Greece) et Ukraine (Oblasts de Kiev et Tchernihiv) destinées à différents groupes de population en transit et, en priorité, aux mineurs on the move.

24 hôpitaux ont reçu le soutien de Alta Mane pour la réalisation d’ateliers artistiques ou d’activités de Clowning en faveur de jeunes patients hospitalisés atteints de graves pathologies (cancer, cardiopathies, lésions de la moelle épinière, boulimie, anorexie, entre autres) en :

Afrique

  • Hôpital Pédiatrique Black Lion d’Addis Abeba (Éthiopie) ;
  • Hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné (Gabon) ;
  • Clinique WE-ACTx for Hope à Kigali (Rwanda);
  • Alive Medical Services Clinic à Kampala (Ouganda).

Europe

  • Suisse : Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), Inselspital de Berne, Civico Lugano, Beata Vergine de Mendrisio, La Carità de Locarno, San Giovanni de Bellinzone, OTAF de Sorengo, Hôpital Régional de Lugano, Hôpital Cantonal de Winterthur ;
  • Italie : Istituto Tumori de Milan, Hôpital Pédiatrique Regina Margherita di Torino, Hôpital San Gerardo de Monza, Hôpital Pausilipon de Naples, Polyclinique San Donato Milanese à Milan, Polyclinique Federico II de Naples, Polyclinique Umberto l et Hôpital Bambin Gesù à Rome, Centre Polyvalent Spazio Vita de l’Hôpital Niguarda à Milan ;
  • Turquie : Hôpitaux Çapa à Istanbul et Hacettepe à Ankara.

À ceux-ci, s’ajoutent les laboratoires artistiques réalisés auprès de la Casa dei Risvegli de l’Hôpital Bellaria de Bologne, la Cascina Rossago de Pavia, le Centre Esagramma de Milan et l’Art Factory de Dynamo Camp à Limestre (Italie), en plus des cours individuels de piano, clarinette et solfège réalisés par l’Association Autisme Genève (Suisse).

La Fondation a également soutenu la construction d’une salle dédiée au laboratoire d’art au Centre Polyvalent Spazio Vita auprès de l’unité de moelle épinière de l’Hôpital Niguarda à Milan (Italie).

  • Identification et sélection de 3 écoles primaires à Bihać, dans le Canton de Una-Sana, servant de modèle et de centres de formation (HEART Friendly Schools) pour la diffusion de la méthode HEART ;
  • Production de Guidelines pour l’intégration de la méthodologie HEART dans les programmes scolaires nationaux en Bosnie-Herzégovine ;
  • 1 Preparatory HEART Program dans 5 Model Schools du Canton de Una-Sana destiné aux mineurs, migrants et réfugiés, accueillis dans les Transit and Reception Centers (TRCs) de Bira, Borici et Sedra à Bihać (Bosnie-Herzégovine) ;
  • Établissement de 3 Child-and-Youth Friendly Spaces dans les 3 TRCs de Bira, Borici et Sedra pour le développement d’activités éducatives et artistiques destinées aux mineurs on the move ;
  • 39 projets artistiques autogérés par les jeunes migrants, réfugiés et/ou requérants d’asile, et IDPs en Égypte, Grèce, Irak et Ukraine ;
  • 2 laboratoires d’art-éducation destinés aux enfants en situation d’extrême vulnérabilité sociale en Turquie ;
  • 33 workshop musicaux destinés aux mineurs, réfugiés et/ou requérants d’asile, accueillis dans les camps de Schisto et Eleonas (Athènes, Grèce) et dans 3 Transit and Reception Centers (Bira, Borici et Sedra) à Bihać en Bosnie-Herzégovine ;
  • 1 nouveau module théorique d’art-éducation du programme The Dreams Workshop en Turquie ;
  • La Phase III du Programme HEART en Bosnie-Herzégovine, qui vise également l’institutionnalisation de la nouvelle méthodologie psychosociale HEART (Healing and Education Through the Arts) dans toute la Bosnie-Herzégovine et son introduction dans les curricula scolaires nationaux ;
  • La méthodologie psychosociale, basée sur l’art, « You Create » destinée aux jeunes on the move ;
  • Un Nouveau Training Curriculum, basé sur la musique urbaine (rap and hip-hop) et la musique d’ensemble, destiné aux musiciens intervenant dans divers camps d’accueil et centres pour réfugiés en Europe ;
  • Une Creative Tool Kit and Activity Box pour l’implémentation d’activités artistico-pédagogiques dans les Child-and-Youth Friendly Spaces et la formation des Shelter Operators des centres d’accueil collectifs en Suisse ;
  • Une formation en Community Music Leaders dans les centres SPRAR en Italie ;
  • Une formation en art-thérapie auprès du Paola Biocca Rehabilitation Center à Amman (Jordanie) ;
  • Bourses d’études permettant à 17 artistes et managers provenant de pays émergents (Afrique, Amérique Latine et Centrale, Asie et Moyen-Orient) et ayant très peu de moyens financiers de participer à l’HCIM 2018 (Healthcare Clowning International Meeting) ;
  • La finalisation du premier module (748m2), destiné aux laboratoires artistiques et aux activités diurnes de la structure polyfonctionnelle WonderLAD,  permettant d’accueillir les jeunes patients atteints d’une maladie oncologique hospitalisés dans les Unités d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de la Polyclinique de Catane (Italie).
  • Un spectacle réalisé sous la direction de Cesar Brie, cinéaste de renommée internationale, et présenté dans différents théâtres de Buenos Aires ;
  • Le spectacle « Finding David » adaptation lyrique abrégée du livre de Athol Fugard « Tsotsi », réalisé par les élèves de la Compagnie Cape Town Opera ;
  • Festival Arte X Igual, organisé à San Carlos de Bariloche en Argentine par Cre-Arte, déjà Partenaire de la Fondation depuis 2012. Le soutien de Alta Mane a permis à trois associations italiennes oeuvrant dans le domaine de l’art et du handicap (Accademia Arte della Diversità, AllegroModerato et ZeroFavole/Babilonia Teatri) de participer au Festival et de présenter des spectacles et des concerts dans les principaux théâtres et auditoriums de la ville ;
  • Le spectacle « The Singing Garden » (Francesco Nassimbeni) réalisé par les élèves de la Compagnie Cape Town Opera ;
  • Biennale des Arts Inclusifs Out of the Box 2015, 2017 et 2019 à Genève (Suisse) ;
  • 2 spectacles de danse intégrée « Ailes » (Silvia Ortega) et « Shivers » (Uma Arnese) réalisés par l’Association Artumana et présentés dans le cadre du Festival Out of the Box, le 7-8 juin 2017 ;
  • Le spectacle théâtral « Libro Vivo » qui a engagé 40 enfants en condition de vulnérabilité sociale provenant de 4 slums de Montevideo. Le spectacle a été réalisé par TECHO Uruguay, auprès du Teatro Ensayo Abierto de Montevideo, le 28 octobre 2017 ;
  • 5 représentations de l’opéra Turandot (Giacomo Puccini) engageant des enfants et des jeunes choristes en situation de vulnérabilité sociale. Les spectacles ont été organisés par Juventus Lyrica à Buenos Aires, auprès du Teatro Avenida, au mois de septembre 2017 ;
  • Premier Festival de Cirque Africain à Addis Abeba (Éthiopie), coordonné par Fekat Circus en 2015 ;
  • Festival International de Poésie à Medellín (Colombie), organisé par Prometeo et soutenu depuis 2014 par la Fondation ;
  • Festival Orme 2014, 2015, 2016, 2017 et 2019, organisé par L’Associazione Teatro Danzabile à Lugano (Suisse) ;
  • Spectacles « Una Opera da tre soldi » et « Granelli di Tempo » réalisés par Danz’Abile entre 2013-2015 ;
  • 4 représentations de l’opéra Carmen réalisées par Juventus Lyrica, avec la participation d’enfants et d’adolescents défavorisés à Buenos Aires (Argentine) en 2015 ;
  • Spectacle-débats de Clowns sans Frontières dans les camps de réfugiés à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie et à Madagascar ;
  • 7 séances de formation et de sensibilisation sur la santé, l’hygiène générale et dentaire, la protection de l’environnement, la sexualité, la grossesse chez les adolescents et la violence domestique. Ces thématiques ont été abordées par l’outil artistique. Les séances se sont déroulées à Manguihos, un bidonville dans le nord de Rio de Janeiro (Brésil). La Fondation a soutenu le projet en collaboration avec CESVI ;
  • Parada-IS, spectacle réalisé par des artistes de Fundatia Parada de Bucarest (Roumanie) combinant le théâtre et les arts du cirque, présenté à Milan et à Rome (Italie) ;
  • Tournée en Suisse et en Italie d’un groupe musical, formé de 10 jeunes défavorisés, bénéficiaires de ASEM, provenant du Mozambique ;
  • Présentation au Gran Teatro Boma de Nairobi (Kenya) du spectacle d’un groupe de 20 jeunes artistes kényans (Juakali Drummers),  vivant dans les bidonvilles de la ville ;
  • Study Tour des mêmes 20 jeunes percussionnistes (Juakali Drummers) au Festival Umbria Jazz 2009 à Perugia (Italie) et réalisation d’une vidéo sur cette expérience.
  • Study Tour de 20 jeunes du Projet Axé au Festival Umbria Jazz 2010, à Perugia (Italie).
  • Tournée et concert en Italie d’un groupe de musique de chambre, composé de 6 jeunes du Projet Axé qui ont joué avec la célèbre chanteuse italienne Fiorella Mannoia pendant le Festival International du Cinéma de Rome (Italie) en 2008 ;
  • Enregistrement et production de 3’000 exemplaires du CD musical BandAxé qui prend le nom du groupe homonyme composé de 12 musiciens du Projet Axé, anciens jeunes des favelas de Salvador de Bahia (Brésil) ;
  • Réalisation du spectacle « La saison sans voix » de l’organisation Giullari di Gulliver et d’une tournée en Suisse, engageant 23 jeunes en situation de handicap provenant du Tessin, de Russie et d’Allemagne.

14 échanges entre les Partenaires de la Fondation, leur permettant de visiter les sites des projets respectifs et de donner vie à des initiatives artistiques communes :

  • 1 échange en 2018 entre Fekat Circus et Phare Ponleu Selpak (PPS) qui a vu la participation de 3 opérateurs de PPS au Festival Africain des Arts du Cirque qui s’est tenu à Addis Abeba du 28 février au 4 mars 2018, et qui a vu la participation de 6 cirques éthiopiens et 5 cirques africains en provenance du Kenya, du Maroc, d’Afrique du Sud, de Guinée et du Mozambique ;
  • 1 échange en 2017 entre Fekat Circus et Phare Ponleu Selpak dans le cadre du projet « Circus, Berta ! », en Éthiopie, soutenu par la Délégation de l’Union Européenne ;
  • 5 échanges entre 2011 et 2016, dans le cadre du projet « Théâtre sans Frontières », entre les artistes de l’association tessinoise Giullari di Gulliver, de la compagnie théâtrale russe Perspecktivyij et de la compagnie allemande BHH Sozialkontor, à Saint-Pétersbourg (Russie), Hambourg et Nieheim (Allemagne) et dans le Canton du Tessin (Suisse) ;
  • 2 échanges entre les opérateurs et les jeunes bénéficiaires de AMREF (Kenya) et le Projeto Axé (Brésil), deux Partenaires de Alta Mane opérant dans des situations d’extrême marginalisation sociale dans les favelas de Salvador de Bahia et dans les slums de Nairobi à travers des ateliers artistiques ;
  • 2 échanges entre les représentants de ASEM (Mozambique), les éducateurs de Pé No Chão et du Projeto Axé, ces derniers provenant respectivement de Recife et Salvador de Bahia (Brésil) ;
  • 1 projet d’échange culturel en Suisse, organisé par Cre-Arte, une association argentine offrant aux jeunes en condition de vulnérabilité psycho-physique et sociale des ateliers de théâtre et de musique. La tournée de Cre-Arte a également été soutenue par la Commission pour le Développement de l’Université de Zürich et le Théâtre Hora (Zürich) ;
  • 1 séminaire à Dresde (mai 2009) entre les représentants de la RED Latino Americana de Arte para la Transformación Social, une organisation qui mène plus de 60 projets d’art dans le domaine du social en Amérique Latine en collaboration avec des organisations européennes oeuvrant dans le même secteur ;
  • 1 échange entre Vientos Culturales et Prometeo dans le cadre du Festival International de Poésie de Medellín (Colombie) en 2015.

85 Cours de formation destinés aux éducateurs et opérateurs oeuvrant dans le secteur de l’art-éducation ayant également pour but de diffuser l’adoption de certaines pratiques : 

  • 6 cours de formation pour l’implémentation de la méthodologie « You Create » en Égypte, Grèce, Irak et Ukraine, destinés à 102 professionnels du secteur de la protection de l’enfance, éducateurs et psychologues, ainsi que du Staff local de Terre des hommes;
  • 1 Global Training de capitalisation destiné à 21 professionnels du Staff de Fondation Terre des hommes, en provenance de 12 pays de la zone MENA, d’Asie et d’Europe de l’Est pour la transmission et l’implémentation de la méthodologie « You Create » ;
  • 4 cours de formation pour l’implémentation de la « Creative Tool Kit and Activity Box » dans les Asylum Shelters, 2 fédéraux et 2 cantonaux, en Suisse, et destinés à 51 personnes (directeurs, co-directeurs, et Shelter Staff);
  • 1 formation en art-thérapie destinée à 25 opérateurs jordaniens, éducateurs diplômés ou non, artistes, enseignants, psychologues et bénévoles travaillant auprès du Paola Biocca Rehabilitation Center et dans les camps de réfugiés à Amman (Jordanie) ;
  • 1 formation en Community Music Leaders dans les centres SPRAR destinée à 30 musiciens (professionnels ou amateurs), à Turin et Bologne ;
  • 5 cours de formation préparatoires aux Emergency Smile Missions en Grèce (Îles de Lesbos et Samos, et Mainland Greece) et Ukraine (Oblasts de Kiev et Tchernihiv) destinés à 18 clown-docteurs et 5 Head of Mission ;
  • 9 Welcome Notes Europe Training, de base et avancé, destinés à 268 musiciens, enseignants de musique, et Workshop Leaders en provenance d’Allemagne, de Bosnie-Herzégovine, Ecosse ; Grèce, Italie, Pays-Bas ;
  • 9 Basic HEART Trainings pour la transmission de la méthodologie HEART ainsi que 6 Follow-up Trainingsdestinés à 210 enseignants et pédagogues de 47 écoles primaires du Canton de Una-Sana (Bosnie-Herzégovine). Les cours ont été organisés par Save the Children North West Balkans;
  • 1 Community Music Leadership Training destiné à 24 nouveaux Community Music Leaders rwandais ainsi qu’à 25 nouveaux Community Music Leaders de Goma (RDC) pour leur permettre d’utiliser la musique avec des enfants réfugiés, séropositifs ou en situation d’extrême vulnérabilité sociale au Rwanda et en RDC ;
  • 2 On-going Training, destinés à 76-81 Community Music Leaders rwandais, précédemment formés par Musicians without Borders, afin de renforcer la Capacity Building locale, élargir l’impact des activités musicales (chant, song writing, rythmique et listening) et des sessions de musicothérapie au Rwanda, pour lancer le programme vers un processus d’autonomie locale et de durabilité ;
  • 2 cours de transmission de la méthodologie HEART (de base et avancé) pour les enseignants de 12 écoles dans le sud-ouest d’Haïti afin qu’ils puissent fournir, à travers des activités artistiques, un soutien psychosocial à 2’368 enfants touchés par l’ouragan Matthew. Le cours a été organisé par Save the Children Schweiz;
  • 3 cours de transmission de la méthodologie HEART et 2 cours de perfectionnement destinés à 59 enseignants, pédagogues, psychologues, assistants sociaux et enseignants spécialisés de 14 écoles primaires, 1 jardin d’enfants et 6 centres d’accueil des Cantons de Una-Sana et Posavina (Bosnie-Herzégovine). Le cours a été organisé par Save the Children UK;
  • 1 cours de formation destiné à 80 jeunes opérateurs culturels, formés par MURALES RACCS (Fundación Movimiento para la Unidad Regional del Arte y las Expresiones socioculturales de la Región Autónoma Costa Caribe Sur) pour qu’ils puissent intégrer des méthodologies didactiques basées sur l’art comme instrument de changement social ;
  • 1 cours de formation en cirque social destiné à 20 jeunes pour qu’ils puissent devenir opérateurs de la Escuela de la Comedia y el Mimo ;
  • 1 cours de formation technique et managériale, organisé par l’association COOPI Suisse en collaboration avec l’Université d’État d’Haïti, destiné à 15 jeunes dirigeant des organisations culturelles ou travaillant comme artisans et artistes en Haïti, pour qu’ils puissent contribuer à faire émerger une nouvelle génération d’opérateurs culturels en Haïti ;
  • 5 cours de formation organisés par deux organisations cambodgiennes (Rabbit School Organization et Epic Arts), soutenues par Alta Mane à travers l’organisation suisse Aide et Action) destinés à 75 enseignants, directeurs d’écoles, représentants d’ONG et fonctionnaires de l’administration publique cambodgienne pour qu’ils intègrent, dans les classes, l’art et le jeu. Le but est d’offrir aux enfants en situation de handicap un enseignement personnalisé, promouvoir leur droit à l’éducation, développer leur créativité et faciliter leur intégration sociale ;
  • 4 cours de formation aux arts du cirque, donnés par Phare Ponleu Selpak à 2 jeunes formatrices, 30 assistantes et 3 membres du personnel de l’association philippine Caméléon. Les cours se sont déroulés à Passi, île de Panay (Philippines). Partenaire : Apprentis d’Auteuil Suisse ;
  • 5 cours de formation et de perfectionnement, donnés par Musicians without Borders, destinés à 3 jeunes trainer rwandais, 106 Community Music Leaders à Kigali et 20-30 apprentis CML d’une clinique et du principal hôpital de Kigali, pour qu’ils puissent organiser des activités musicales au bénéfice d’enfants réfugiés, séropositifs, et en condition d’extrême vulnérabilité ;
  • 4 cours de formation donnés par Musicians without Borders qui ont permis à 60 jeunes du Camp de réfugiés de Mahama (Rwanda), à 45 jeunes de Kigali, 3 trainers rwandais, ainsi que 28 apprentis d’une clinique et du principal hôpital de Kigali d’organiser des activités musicales en faveur d’enfants réfugiés, séropositifs et en condition d’extrême vulnérabilité ;
  • 1 formation technico-musicale pour 13 jeunes percussionnistes du groupe Slum Drummers des périphéries de Nairobi visant à offrir un soutien psychosocial à travers la musique à 80 enfants vivant dans les rues de Waithaka (Kenya). Partenaire : Gruppo per le Relazioni Transculturali (GRT) ;
  • 4 séminaires de formation organisés par Solidar Suisse destinés à 16 médiateurs socio-culturels engagés dans la gestion des groupes de théâtre, des ciné-club et des centres culturels du projet LanzArte en Bolivie ;
  • 1 cours de perfectionnement (Matriz das Artes) destiné à 40 jeunes percussionnistes des favelas de Salvador de Bahia (Brésil) qui sont devenus enseignants de percussions pour les enfants du Projeto Axé ;
  • 4 cours de formation en Art-Éducation (Projeto Axé) pour 200 opérateurs et éducateurs engagés dans des projets qui utilisent l’art dans le domaine social au Brésil ;
  • 1 cours de formation sur les arts du cirque et le soutien psychosocial destiné à 6 jeunes artistes de Fundatia Parada en faveur de 150 enfants et jeunes des rues à Bucarest (Roumanie).
  • Recherche triennale sur les effets de l’art-thérapie chez les adolescents (11-18 ans) souffrant de graves troubles alimentaires (anorexie, boulimie et obésité). La recherche a été coordonnée par la Fondation Art-Thérapie de Genève et a impliqué 3 hôpitaux suisses : l’Hôpital Régional de Lugano, l’Hôpital Cantonal de Winterthur et les HUG de Genève ;
  • Réalisation d’un laboratoire de thérapie cellulaire et soutien au projet expérimental de recherche scientifique mené par le Département de Biopathologie et Diagnostic de l’Université Tor Vergata de Rome (Italie) ayant pour objectif de vérifier la possibilité d’utiliser des cellules-souches du cordon ombilical dans la greffe de la moelle osseuse chez les adultes souffrant de maladies du sang (leucémies, lymphomes, parmi d’autres).

A souligner, l’important projet stratégique de développement de L’Associazione Progetto Axé Italia Onlus, lancé et soutenu par Fondation Alta Mane durant 6 ans (2009-2015) ayant pour but de :

  • Implémenter des actions de collectes de fonds pour consolider le Projet Axé au Brésil en faveur de jeunes des favelas à Salvador de Bahia ;
  • Diffuser la méthodologie de l’ArtEducation, basée sur la Pédagogie du Désir, et la répliquer en Italie au bénéfice de jeunes à fort risque d’exclusion sociale.

Le nom de la Fondation

Le nom de la Fondation est tiré du verset 353 du poème Consolatio ad Liviam Augusta de morte Drusi filli eius qui in Germania de morbo periit que le poète Publio Ovidio Nasone (44 av. J.-C. – 18 apr. J.-C.) a écrit pour Livia Drusilla, épouse de Augusto, à l’occasion de la mort prématurée de leur fils Druso Maggiore, le 9 av. J.-C.
  

 

ALTA MANE supraque tuos exurge dolores

infragilemque animum, quod potes, usque tene.

RESTE DEBOUT et élève-toi au-dessus de tes douleurs et de ton âme fragile, puisque tu peux, tant que ça dure